passpro

501, Al Habtoor Business Tower Dubai Marina 500001 Dubai, Dubai
Phone: 971 4 554 1449
PassPro PassPro

Actualités

Rester à jour sur les dernières actualités, mises à jour officielles et autres sujets d'intérêt pour les citoyens du monde.

PassPro

5 manières légales de vérifier votre éligibilité à recevoir la double citoyenneté

janvier 23, 2018 - Actualités

La plupart des gens prennent leur citoyenneté pour acquise, mais pour beaucoup d’autres, avoir la citoyenneté n’est pas aussi simple que de naître dans un pays donné. Dans la majorité des pays du CCG, il existe un pourcentage élevé de bébés qui sont nés dans le golfe persique mais qui cependant n’obtiendront jamais la citoyenneté du pays où ils ont vu le jour.

Chaque pays dispose de ses propres règles politiques, réglementations et critères d’éligibilité qui lui permettent d’attribuer légalement la citoyenneté à un individu.

En raison de ces différentes manières d’octroyer la citoyenneté à un individu, il se peut que vous soyez éligible à avoir la double citoyenneté sans même en être conscient. Cela est particulièrement vrai si vos parents ou grands-parents sont originaires d’un pays différent de celui dans lequel vous êtes né et si le pays de vos ancêtres accorde la citoyenneté sur la base de la filiation.

Avez-vous des questions concernant votre éligibilité à soumettre une demande d’acquisition de la seconde citoyenneté?

Vous retrouverez ci-dessous un guide rapide qui met en avant un nombre de façons vous permettant (ou permettant à votre enfant) d’obtenir la double citoyenneté:

Lieu de naissance.

L’un des moyens communs pour déterminer la citoyenneté d’un individu est son lieu de naissance ou le jus soli (terme latin signifiant « droit du sol »). Nombreux sont les pays qui offrent le jus soli sans restriction, à savoir les États-Unis. Le jus soli restreint est pratiqué dans un certain nombre d’autres pays également, tels que l’Australie, l’Egypte, Hong Kong et le Royaume-Uni, entre autres. Bien que les règles diffèrent d’un pays à l’autre, il est généralement nécessaire qu’un parent (plus généralement le père) soit un citoyen national pour qu’un enfant né dans un pays donné obtienne également le même passeport.

Droit de sang/filiation:

Le jus sanguinis (ou droit du sang) est pratiqué par divers pays dans lesquels la citoyenneté n’est pas nécessairement déterminée par le lieu de naissance de l’individu et où il faut plutôt voir si les deux parents sont citoyens de l’état en question. Plusieurs pays – à savoir de nombreux pays européens dont les populations ont, à travers l’histoire, quitté leur pays pour explorer d’autres régions du monde, octroient également la citoyenneté par descendance jusqu’à deux générations.

La règle du jus sanguinis peut toutefois affecter négativement les générations futures. Par exemple, si vous ou votre conjoint êtes britannique et avez un bébé à l’étranger, la citoyenneté par filiation n’est transférable qu’à la génération qui suit directement celle du parent à avoir obtenu la citoyenneté britannique par un biais différent. En d’autres termes, si vos petits-enfants naissent plus tard à l’étranger, ils risquent de ne pas obtenir automatiquement la citoyenneté britannique.

Par le biais de la naturalisation:

Si vous êtes installé depuis longtemps à l’étranger, vous pouvez éventuellement faire une demande de naturalisation afin de devenir un citoyen légalement reconnu d’un pays donné. De nombreux pays, à savoir la Nouvelle-Zélande, vous offrent cette possibilité bien qu’il existe des exigences spécifiques, telles que la nécessité de résider légalement dans le pays en question depuis un certain temps, d’avoir l’intention de continuer à vivre dans ce pays, de bien maîtriser la langue locale et d’être capable de démontrer votre intégrité.

Par le biais de la résidence légale:

Obtenir la résidence légale d’un pays donné en investissant dans des programmes permettant aux candidats d’acheter ou de louer des biens immobiliers résidentiels peut constituer le premier pas sur la voie d’acquisition d’une seconde citoyenneté par le biais de la naturalisation. Après avoir obtenu le statut de résident permanent en remplissant les exigences légales pour le nombre d’années prescrit, les candidats peuvent faire une demande pour obtenir la citoyenneté. De nombreux pays n’imposent pas de conditions de séjour minimales pour l’obtention du statut de résident permanent tant que le demandeur peut prouver qu’il « entretient des liens étroits avec le pays » – et être le propriétaire d’un bien immobilier résidentiel sert souvent cet objectif.

Par le biais de l’investissement:

Quelques pays permettent à des individus n’ayant aucun lien avec les pays en question de devenir citoyens par le biais de l’investissement. Certains pays à travers le monde offrent aux individus cette possibilité depuis plus de 30 ans dont les plus populaires sont : Antigua-et-Barbuda, Chypre, la Dominique, Saint-Christophe-et-Niévès, la Grenade et Sainte-Lucie.

Il s’agit d’un moyen simple, rapide et légal pour acquérir une seconde citoyenneté, les programmes d’investissement devenant de plus en plus abordables. Le budget d’investissement relatif à l’acquisition d’une seconde citoyenneté légale peut commencer à environ 200 000 $ pour une famille de quatre personnes dans le cadre de l’un des programmes populaires des Caraïbes pour l’acquisition de la citoyenneté par le biais de l’investissement, et atteindre 2 millions d’euros pour la citoyenneté chypriote, ce qui vous donne le plein droit de vivre et de travailler dans les pays de l’Union européenne. Les autres exigences à remplir impliquent généralement une vérification des antécédents criminels afin de prouver que les sources de revenus du candidat sont légales ainsi qu’une demande officielle d’acquisition de la seconde citoyenneté qui doit être présentée par un agent autorisé par ces gouvernements en vue d’être traitée.

Les programmes d’acquisition de la citoyenneté par le biais de l’investissement (CIPs en anglais) ont gagné en popularité ces dernières années vu le nombre considérable de pays qui proposent cette voie pour acquérir la citoyenneté et obtenir de puissants passeports permettant à leurs citoyens d’accéder sans visa à plus de 120 pays à travers le monde ou d’obtenir un visa à l’arrivée. Ceux qui empruntent cette voie peuvent donc accéder aux principales destinations d’affaires et de loisirs partout dans le monde telles que le Royaume-Uni, la zone Schengen, Hong Kong, Singapour et la Russie. Tous les pays qui proposent les CIPs autorisent également la double nationalité, cela signifie que les hommes d’affaires originaires de pays dont le passeport ne permet qu’une mobilité mondiale faible trouvent que l’acquisition d’un second passeport est un moyen très pratique pour voyager librement dans le monde sans renoncer à la citoyenneté avec laquelle ils sont nés.

Vous voulez en savoir plus sur les programmes d’acquisition de la citoyenneté par le biais de l’investissement, les différents avantages qu’ils offrent et savoir si vous êtes éligible ou non pour postuler? PassPro est un agent autorisé par le gouvernement pour opérer les programmes d’acquisition de la citoyenneté par le biais de l’investissement d’Antigua-et-Barbuda, de la Dominique, de la Grenade, de Sainte-Lucie et de Saint-Christophe-et-Niévès.

Appelez le +97145541449, envoyez-nous un courriel à info@passpro.co ou remplissez le formulaire ci-dessous et nous nous ferons un plaisir de vous guider sur la voie qui vous permettrait d’acquérir une seconde citoyenneté.

Réservez votre consultation gratuite


août 21, 2017- Actualités




Contact presse

info@passpro.co